PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Adapter sa vision de l'éducation

Récemment au moins deux lettres d'opinion ont été publiées dans des journaux québécois par des enseignants du collégial. Dans l'ensemble, je trouve très positif qu'ils s'expriment et dénoncent les choses qui ne fonctionnent pas dans le système. Ils ont définitivement un rôle à jouer dans la société et il est temps que cessent les improvisations ministérielles caractéristiques de nos gouvernements depuis 10 ans. Comme professionnel de l'Éducation, ils sont bien positionnés pour détecter les malfonctionnements du système et proposer des améliorations.

Par contre, je crois qu'il faut faire attention de ne pas oublier la réalité, de ne pas tenir compte de l'état actuel de la société, bref, de ne pas prendre en compte le contexte. C'est malheureusement ce qui est arrivé à quelques reprises. En dénigrant les jeunes parce qu'ils utilisent beaucoup de technologies ou en critiquant leur manque apparent de connaissances dans certains domaines, on a oublié que les jeunes sont le produit d'une société qui a changé rapidement, qu'ils possèdent probablement d'autres outils et connaissances et que le rôle des enseignants est justement d'enseigner... Bref, on a peut-être oublié d'adapter sa vision à la réalité d'aujourd'hui.

Je vous invite donc à aller lire la lettre d'opinion de Xavier Brouillette qui est professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal. Dans "À la recherche de l'intelligence perdue" Il explique très bien mon malaise face aux précédentes réactions des enseignants... Tant qu'à y être, vous voudrez peut-être consulter les récentes réactions des enseignants du collégial, elles vous permettront de mieux saisir toute l'importance du propos de M. Brouillette!

Autres textes d'opinion d'enseignants du collégial publiés récemment:

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (6)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  07 juin 2011, 11:26:38 AM

Il y a un texte fort intéressant ici: http://www.cvoyerleger.com/2011/06/... C'est en lien avec les mêmes textes qui ont réagir M. Brouillette et qui propose que le mépris ne soit pas nécessairement une bonne solution.

Véronique D'Amours Véronique D'Amours ·  07 juin 2011, 2:21:19 PM

En tant qu'ex-enseignante du collégial, je suis exaspérée de ce discours intergénérationnel stérile que tiennent Francoeur et Murchison. Ce mépris et ce manque de remise en question m'exaspèrent et me rappellent les irritants qui m'ont amenée à quitter la profession - que j'aimais pourtant - en 2009.

Vous pourrez lire la première partie de ma réaction qui porte sur la relation maitre-élèves en 2011 : «Des élèves et des cancres» http://veroniquedamours.blogspot.co... . Un 2e billet à paraitre bientôt portera sur l'enseignement de la littérature au collégial.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  07 juin 2011, 3:01:57 PM

Merci!

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  08 juin 2011, 8:26:33 AM

Ce matin, un collectif d'auteurs a tenté de répondre au Manifeste pour un Québec éduqué. http://www.ledevoir.com/societe/edu... C'est un peu fragile comme réponse. Incomplet! Je reste sur ma faim.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  08 juin 2011, 10:39:33 AM

Décidément, le manifeste aura fait réagir... http://www.cyberpresse.ca/opinions/...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  10 juin 2011, 7:26:02 AM

Une autre réponse: http://www.ledevoir.com/societe/edu...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

Défendre la formation aux TIC à l'Université!

Mon titre peut sembler illogique, mais c'est encore nécessaire en 2013!

Lire la suite

Le statut des enseignants au Québec

Un pédagogue réfléchit et discute à propos du statut de l'enseignant au Québec...

Lire la suite